Petite histoire du Champissage : une méthode originale de Narendra Mehta

Le massage et particulièrement celui de la tête joue un rôle très important dans la vie des indiens. De nos jours encore les enfants indiens reçoivent un massage quotidien de la naissance jusqu'à leur 3 ans. Puis une à deux fois par semaine jusqu'à l'âge de 6 ans où ils apprennent à leur tour à partager le massage avec les membres de la famille.

Le Champissage ressort de cette riche tradition familiale.

 

Narendra Mehta, natif de Bombay, arrive en Angleterre en 1973 pour suivre une formation d'osthéopate et de massothérapeute. 

Comme pour la plupart de ses compratriotes, le massage de la tête faisait partie de la vie courante (à chaque passage chez le barbier par exemple). Aussi fût-il consterné en arrivant à Londres que le massage de la tête ne soit pas répendu et même franchement négligé dans les massages complets du corps. 

 

En 1978 il retourne en Inde à la recherche du massage ancestral en l'étudiant partout où il était pratiqué : dans les fammilles, au coin des rues, à la plage, chez les barbiers...

Mais il trouva que les effets étaient de courte durée : les femmes se concentraient plutôt sur les cheveux et les hommes sur le cuir chevelu.

Il décida de mettre en forme les différentes techniques qu'il expérimentait et, en tant que personne non voyante, d'exercer son hyper sensibilité pour découvrir quelle partie de son corps réagissait le plus positivement à des mouvements spécifiques.

 

Il arriva à deux conclusions :

  1. Le soin gagnerait à inclure le visage, le cou, les bras et les épaules car ces zones accumulent beaucoup de stress et de tensions.
  2. ​En introduisant un élément ayurvédique dans le massage pour rééquilibrer les trois centre énergétiques supérieurs du corps (appelés aussi chakras).

Le champissage a donc été développé à partir d'une pratique ancestrale pour devenir une thérapie du XXIè. siècle adapté au monde occidental.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© RESONANCE Milène Gresser - 19 rue Principale 67220 Bassemberg 06 78 76 06 30 - milresonance@gmail.com

Appel

Email